STUDIO D’ACTION THÉÂTRALE - info@studioactiontheatrale.ch / +41 22 731 72 27

Anatomie Titus Fall of Rome /

“ANATOMIE TITUS FALL OF ROME”
Heiner Müller

« Titus Anatomie Falls of Rome » se présente comme un conflit de civilisation, la romaine et la barbare, la notre, où la vengeance anéantit le droit et la justice.

De Titus, nous proposons une lecture qui repose sur l’avidité de notre société de consommation, son raffinement pour dévorer et réduire au chaos organisé tout ce qui tombe dans ses fausses.
Dans Titus, la chair de l’homme est une viande à consommer par la violence carnivore de l’Histoire.

Nous utilisons le Banquet, comme image symbolisant la construction/destruction de l’altérité. Une symbolique qui tente de cerner la violence vorace et sans goût, « cœur tendre » de cette pièce.
Le repas cannibale de Titus Andronicus peut-être lu en miroir comme le signe du pourrissement ultime de l’empire romain.
L'anthropophagie serait ainsi la métaphore de la décadence des empires !

Titus saigne, dépèce, débite, cuit, transforme en pâté, en andouille ses ennemis afin de confirmer sa vengeance.
Nous sommes dans l’antre du pouvoir où la victoire passe par la disparition de l’adversaire. Car il s’agit bien ici de dévorer l’ennemi pour l’annihiler corps et âme.

Avec Titus, tous les interdits fondamentaux de la civilisation – en temps de paix - volent en éclats.
Lorsqu’on transgresse toutes les règles du « vivre ensemble », on peut très bien célébrer la trangression dans un Banquet cannibale !


Dans Shakespeare, c’est souvent à table que se règlent les comptes… et on sait que la vengeance est un plat qui se mange froid.
Un repas donc, où nous allons surcharger l'ordonnance des mets avec de la musique, en la privilégiant au détriment de solides et robustes nourritures que constituent le corps même de la pièce.
Et afin de rééquilibrer tout ce festin, il y aura pour les amoureux de sons tendres, des échanges de mots qui se substitueront insensiblement à la dégustation des mets.
Nos convives vont glisser sans s'en apercevoir d'une bouche à l'autre, d'un régime de l’oral à l'autre… bref en dégustant, ce dont parlent les acteurs.
Le travail avec la langue
Affirmer à travers le texte de Müller le rapport essentiel existant entre nourriture et voix, parole, langue et musique.

L’écriture de Müller se prête à un travail de dépeçage de la langue.
Elle sera démembrée et découpée en segments sonores.
Elle sera débitée, hachée, voire morcelée pour figurer dans une composition où intonations, cris et rires cherchent à symboliser toute la violence de la pièce.
Une langue fricassée, une langue farcie, une langue à point !

La théâtralité de Müller passe par la théâtralité de sa poétique. Nous ne cherchons pas à jouer les textes de Müller mais nous voulons jouer AVEC leur musicalité et leur rythme.

Vous l’avez compris, notre spectacle traite d’avalage, manducation, ingestion et digestion de la parole.
 

Alt de Cabezal 1
Alt de Imagen 1
Cassandre hallucinée

Cassandre l'hallucinée ou le confinement d'une femme dans la verité que personne n'entend pas.

Alt de Cabezal 2
Alt de Imagen 2
Les Bacchantes

« La plus vieille et la plus violente émotion de l’humanité est la peur.
Et la peur la plus vieille et la plus violente est celle de l’inconnu ». H.

Alt de Cabezal 3
Alt de Imagen 3
Gabriel Alvarez

Notre pratique théâtrale n’existe pas seulement dans l’immédiateté de la consommation, mais aussi et surtout dans un processus ...

Alt de Cabezal 4
Alt de Imagen 4
Galpon saison 19-20

 Nous Sommes une Anomalie Sauvage

Tel: +41 ( 0 ) 227317227 fax: +41 ( 0 ) 227317227 info@studioactiontheatrale.ch / copyright notice copyright held by Gabriel Alvarez.

designed by drh-design / web brighton